Au programme du conseil communal du lundi 22 mars, nous avons déposé 7 points que vous pouvez lire en détail sur le site 
Les 2 premiers, concernaient les femmes et notamment la motion contre la violence faites aux femmes, votée en 2020 par la commune. Merci aux journalistes de la DH et de l’Avenir pour le relais dans la presse:
Nous souhaitons particulièrement revenir sur un fait d’actualité, le retrait de la Turquie de la convention d’Istanbul. Ratifiée par la Belgique, elle prévoit une implication de TOUTES LES AUTORITÉS du royaume dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Adhérer à cette convention permettrait de donner un signe fort sur l’engagement de la commune envers les femmes
✅un cadre claire et des objectifs concrets pour protéger les femmes contre toutes les formes de violences
✅de contribuer à éliminer toutes les formes de discrimination
✅de promouvoir l’égalité réelle entre les femmes et les hommes,
✅de concevoir un cadre global, des politiques et des mesures de protection et d’assistance pour toutes les victimes de violences…
Nous refusons l’annulation de la convention et nous exigeons:
✅ L’abrogation immédiate du décret présidentiel.
✅ L’adoption de la Convention d’Istanbul.
✅ L’adoption de la loi #6284 pour la Protection des Familles et la Prévention des Violences Contre les Femmes.
La Convention devrait être implémentée dans tous les pays européens et non seulement la Turquie.Notre combat est aussi celui des femmes partout dans le monde; que ce soit en Hongrie, en Pologne, en Angleterre et dans tous les endroits où les femmes doivent encore lutter pour leurs droit

Convention d’Istambul – la Turquie se retire du traité!

Appel à manifestation ce jeudi 25 mars à 16h30 RP Schuman relayé par la direction de l’Egalité des chances, Amnesty…
Le président turc met fin à la convention d’Istanbul qui protège les femmes contre les viols, violences et féminicides. La Turquie avait adhéré à cette convention le 11 mai 2011 à la suite de l’intense lutte des femmes et des organisations de femmes, et c’est ce qui vient d’être annulé par le décret présidentiel n°3719 d’Erdogan dans la nuit du 20 mars 2021.
Des dizaines de femmes sont assassinées chaque année en Turquie, et d’innombrables sont victimes de violences. Nous, les femmes, luttons depuis des années pour faire en sorte que cette convention soit appliquée efficacement. La non application de cette convention expose les femmes à la violence.
Nous refusons l’annulation de la convention.
Nous vous demandons, à vous nos amies, de nous donner de la force par votre solidarité.
Nous avons besoin de la solidarité internationale des femmes dans les rues et partout.
Construisons des fronts de lutte ensemble. Rejoignons les actions que nous planifions ensemble. Avec votre solidarité, nous pouvons revenir sur l’annulation de la convention. Nous ne renoncerons pas à nos vies, à nos droits, à la Convention d’Istanbul ou à notre combat.
Cette décision est symboliquement et concrètement tout à fait dommageable pour les droits des femmes en Turquie et dans le monde
✅ Symboliquement parce que ce traité international porte précisément le nom de Convention d’Istambul. Premier pays à la signer, premier pays à s’en retirer, voilà le triste palmarès de la Turquie!
✅ Concrètement parce que la protection offerte par ce traité est essentielle et que la convention d’Istambul est en quelque sorte une boussole pour protéger les victimes
Cette annonce a fait grand bruit :
• en Turquie d’abord, où des manifestations ont eu lieu pour demander une volte-face des autorités et le retrait de ce décret présidentiel, des manifestations pour rappeler la garantie de la protection contre les violences – alors que chaque jour en Turquie on doit comptabiliser un nouveau féminicide!
• et dans le monde, les réactions outrées n’ont pas manqué !
Hélène Ryckmans a interrogé le Ministre-Président pour savoir quelle est la réaction de la FWB devant cette annonce, qui écarte la Turquie de l’état de droit qu’il s’était pourtant engagé à soutenir en ratifiant le traité ?
« Il y a quelques mois, vous avez décidé de réagir à des positions rétrogrades pour les droits des femmes et des personnes LGBT en fermant la délégation WBI en Pologne
La Turquie n’est pas un pays de l’Union mais elle en est proche – elle est membre comme la Belgique du Conseil de l’Europe qui a fait de la lutte contre les violences faites aux femmes une de ses priorités ; mais maintenant ce pays estime que la convention d’Istambul nuit à la famille et encourage le divorce ! La FWB accorde une grande importance à ce Traité, elle y fait référence à plusieurs reprises dans le Plan Droits des femmes qui a été élaboré par votre gouvernement !
Qu’envisagez-vous de faire vis à vis de la Turquie pour réagir à cette annonce de Mr Erdogan ? »

Retrouvez l’intervention de Hélène Ryckmans, Parlementaire Ecolo au parlement wallon 

Question: https://www.youtube.com/watch?v=COGXKHRQu4A
Réplique: https://www.youtube.com/watch?v=-BabxvQflyA
Share This