• Suite à un échange de mails avec le service environnement, durant le mois de mai, ayant pour sujet le constat de déchets au bois de Châtelet par des citoyen.ne.s, nous souhaitons savoir:
  1. Avez-vous des informations relatives à l’avancée du Plan d’aménagement des bois communaux de Châtelet et du projet de contenu du rapport sur les incidences environnementales?
  2. Où en est la gestion du dossier envisagé par la SPAQUE pour une décontamination du site ?
  • Problématique des «Mauvaises herbes» sur les trottoirs

Suite à l’article de Télésambre concernant l’amende de 125€ « si on enlève pas les mauvaises herbes sur son trottoir.» https://www.telesambre.be/chatelet-125eu-d-amendes-si-vous-n-enlevez-pas-vos-mauvaises-herbes

Nous estimons que cette démarche va dans un sens parfaitement contraire de sensibilisation au respect du vivant. La ville s’est pourtant montrée favorable au permis de végétaliser, mais force est de constater que la communication sur la sanction fonctionne mieux que l’encouragement à « verduriser » les espaces.
Comment voulez-vous promouvoir le respect de la nature en associant à de la saleté les quelques malheureuses herbes qui poussent sur les trottoirs et en sanctionnant sévèrement les citoyen.ne.s qui n’ont, par exemple, pas toujours la capacité physique de faire l’entretien et peuvent être incités à utiliser des produits toxiques?
A quand une communication claire sur le permis de végétaliser, un soutien aux habitant.es pour mettre en place des espaces verts tout en respectant la sécurité sur les trottoirs?
Il existe pourtant des guides de gestion différenciée pour «entretenir autant que nécessaire mais aussi peu que possible !» Il ne s’agit donc pas de ne plus gérer les espaces mais de les gérer différemment.

https://www.adalia.be/sites/default/files/media/resources/GuideGD.pdf

  • Question liée à la gestion des poubelles publiques:

Suite à une interpellation citoyenne, nous souhaitons que l’étude, toujours en cours, sur la pose de poubelles dans les espaces publics, prenne en considération les difficultés rencontrées par les commerçants quant aux dépôts devant leur magasin.

Deux aspects nous semblent importants dans cette démarche:

  1.  la sensibilisation en amont :en diminuant l’impact publicitaire pour produire moins de déchets et une communication ludique pour faire un bon usage des poubelles publiques.
  2. apporter un véritable soutien aux commerces en remplissant un devoir de service public.
  • Le CPAS et la ville  pourraient-ils s’associer avec un partenaire FOREM ou un centre d’insertion socio-professionnel CISP) pour aider des personnes à répondre à des besoins essentiels au niveau de la gestion de leur habitat ? (possibilité, aussi, de créer un coopérative ou une ASBL pour répondre aux besoins, cités, infra).

– Quels sont ces besoins essentiels cernés par cette question ?
Parmi ces besoins, beaucoup de personnes nous signalent la difficulté de faire face à des petites réparations du quotidien telles que : une chasse d’eau qui coule, un robinet qui fuit légèrement, un évier dont l’évacuation s’est bouchée, une porte qui grince ou qui laisse passer le froid, une serrure dont le mécanisme se bloque régulièrement…

– Quels sont les publics concernés par cette question ?

Les habitants de la ville de Châtelet qui se retrouvent seuls pour faire face à ces problèmes techniques (personnes à petits revenus, personnes âgées, personnes ayant un handicap… )

  • Plusieurs habitants de la rue des Binches observent des fissures au niveau de leur façade probablement liées aux  vibrations liées aux passages des camions sur une route qui n’a pas d’assise profonde

– Quelle réaction de la ville ?
– Quelle programmation au niveau des travaux de réfection de la rue des Binches ?

Share This