Points ajoutés par le groupe ecolo châtelet au conseil communale du 19 mars

1- Proposition d’une commission contre le projet de loi autorisant les visites domiciliaires

Il est important que la pression des villes continuent à s’exercer contre ce projet de loi. Nous suggérons de voter la motion de la ville de Liège qui a recueilli l’unanimité des conseillers communaux de l’ensemble des partis démocratiques

Motion du Conseil Communal de Châtelet contre le projet de loi autorisant les visites domiciliaires: “Considérant le fait que la loi offre déjà aux forces de sécurité tout le loisir d’intervenir et de contrôler toute personne susceptible de nuire à l’ordre public et considérant le cynisme du projet de loi qui implique de facto qu’une personne illégale puisse être plus que toute autre personne assimilée à un danger pour l’ordre public”, le conseil communal de Châtelet invite le parlement fédéral à rejeter ce projet de loi. Il s’engage, par ailleurs, à ce que, “quoi qu’il advienne, les forces de police de Châtelet n’aient jamais recours aux prescrits de ladite loi si celle-ci devait être votée”. Cette motion sera transmise au président de la Chambre, aux différents groupes parlementaires, au Premier ministre Charles Michel, au ministre de l’Intérieur Jan Jambon et au ministre de la Justice Koen Geens.

2 – Pénurie de médecins.

Nous avons été interpellé par des infirmières de l’entité sur la problématique du non renouvellement des médecins pensionnés et de la difficulté d’attirer des nouveaux médecins généralistes (cette problématique du vieillissement des médecins a aussi été évoquée dans le passé par le docteur Raptis ).

L’initiative de Philippeville visant à créer un centre de regroupement médical comprenant 4 cabinets de consultation et des logements de fonction permettant à des assistants, des stagiaires ou/et des jeunes médecins de s’installer à titre provisoire constitue une piste intéressante (ce projet était en partie subsidié par le Ministre Collin) .

La possibilité d’interpeller l’ISPPC et d’utiliser une aile de l’ancien hôpital ou le futur Hôtel Dieu rénové constitue également une piste de réflexion pour une qualité de prise en charge médicale dans une proximité géographique.

Nous demandons qu’on passe du constat à la mise en place d’un projet d’un centre de regroupement de généralistes incluant un ou plusieurs logements.

Share This