1) Le groupe écolo souhaiterait connaître le positionnement du Collège échevinal et l’avis des conseillers communaux concernant le non respect du permis d’environnement par l’entreprise Pirlot. Cela pose un vrai problème au sein d’une démocratie, une société qui ne respecte pas le permis actuel d’environnement et qui continue à demander de nouvelles extensions de l’activité ! (De qui se moque-t- on? Des riverains, des autorités communales et de la Région Wallonne!) Nous espérons que la Ville de Châtelet émettra un avis défavorable vis-à- vis de cette demande d’extension et exigera une régularisation rapide au niveau des conditions d’exploitation plus respectueuses de l’environnement.

2) Le groupe écolo avait interpellé le bourgmestre au dernier trimestre 2016 sur le projet de la S.A. Recycling sur le territoire de Châtelet-Pont- de-Loup. La réponse du bourgmestre semblait être favorable envers l’implantation de cette entreprise (mais un positionnement peut évoluer…) Cette société S.A.Carolo Recycling à introduit une demande d’un permis unique de classe 2 et l’enquête publique se termine ce lundi 27 mars 2017.

  • Nous souhaiterions connaître quel est le positionnement actuel de monsieur le Bourgmestre par rapport à cette demande.
  • Le groupe écolo souhaiterait que la CCATM se réunisse à nouveau pour envisager une réelle analyse en profondeur de cette demande de permis unique de la S.A. Carolo Recycling.

Il faut savoir qu’à la réunion du 8 mars la CCATM s’est positionnée favorablement envers ce projet en l’ayant évoqué en ajout d’urgence et après un débat d’une durée de moins de 5 minutes (la représentante écolo ayant voté contre ce projet). Un tel projet avec ses conséquences potentielles sur la santé et l’environnement mérite une nouvelle et réelle analyse de la CCATM (commission consultative d’aménagement du territoire et de la mobilité)

3) Nous souhaiterions que les zones d’activités économiques fassent l’objet d’une réflexion en profondeur afin de pouvoir concilier la réhabilitation de sites pollués, la création de nouveaux emplois (et non une délocalisation partielle) en tenant de la proximité des centres d’habitats et de la santé des habitants de Châtelet, Pironchamps et Pont-de- Loup.

4) Nous espérons aussi une meilleure concertation entre les communes voisines (notamment au niveau de ce dossier entre la ville de Châtelet et la commune d’Aiseau-Presles) car la pollution générée par une activité économique peut avoir des implications notamment sur l’ampleur du charroi et les noyaux d’habitats traversés. Quant à la la pollution des eaux, la pollution sonore et la pollution atmosphérique, elles ne s’arrêtent pas aux limites d’un territoire. La commune d’Aiseau-Presles a adopté au niveau du dossier Recycling une transparence et une politique d’information citoyenne de ses habitants . A Châtelet les membres de la CCATM et les conseillers communaux n’ont pas été informés de la réunion organisée par la S.A Recycling à l’administration communale de Châtelineau.

Share This