E420 : le tracé qui inquiète les riverains.

Intervention de Luc Bogaert dans le journal l’Avenir :

« C’est une autoroute qui correspond aux modèles du siècle précédent et elle deviendra un aspirateur à camions. La vraie solution pour désengorger cet axe serait de privilégier la construction de parkings pour le co-voiturage ou bien d’investir dans les lignes de bus par exemple. Lille, où le trafic était plus dense qu’à Bruxelles a réussi à le diminuer de 20 % sans devoir créer de nouveaux axes autoroutiers »

Lire l’article complet

Analyse du groupe écolo:

Contre le projet de La E 420 dernière future autoroute de travaux inutiles et aspirateurs à Camions de Marseille à Loverval-Charleroi (en direction de la Hollande….). Une alternative : la transformer en autoroute voies ferrées transportant par trains-containers les marchandises et ensuite par camions-containers pour les derniers kilomètres. Cela rencontrerait la philosophie des accords de la COOP 21 réduisant les transports par camions et les pollutions qui s’en suivent. Il s’agit également de modifier le système de taxation en faveur de l’utilisation de plates formes multimodales (containers par trains, bateaux et par camions pour la livraison finale). Il est encore temps d’arrêter le futur gâchis environnemental détruisant la qualité de vie au sud de Charleroi (Walcourt, Ham-Sur Heure -Nalinnes, Gerpinnes, Marcinelle, Couillet, Bouffioulx). Faites-le savoir dans le cadre de l’enquête publique jusqu’au 8 décembre en allant consulter les dossiers au sein de votre commune et en signalant par écrit votre choix d’organisation de la mobilité au sein de vos lieux de vie. Concernant la circulation péri urbaine entre Nalinnes et Charleroi, ECOLO a proposé de multiples alternatives permettant de mieux utiliser la voie ferrée mais aussi la création de méga parkings de dissuasion en lien avec des systèmes de co-voiturages organisés et de multiples navettes de bus vers Charleroi et les zonings économiques sur des voies réservées.. De nombreuses grandes villes comme Lyon ont réussi à réduire les transports via une analyse systémique et connectée de tous les déplacements ( mobilité, couloirs et fréquences de navettes de bus vers les lieux collectifs (écoles,crèches, aéroport, gares, centres villes, zonings économiques…) La preuve qu’il s’agit d’un choix politique et qu’on nous vend une autoroute inutile (pensée à la fin du 20è siècle). Il est également important de savoir que les camionneurs qui voudraient se déplacer de Marseille à Anvers, Rotterdam ont plus de kilomètres à parcourir s’ils empruntent ce projet d’autoroute inutile via le sud de Charleroi. ECOLO refuse cette vieille pensée du siècle précédent qui vise à nous faire croire le lobbie des travaux publiques et des Fédérations d’Entreprises  » construire plus d’autoroutes pour résoudre les congestions de trafic « . C’est ainsi que la Belgique a la deuxième plus forte densité d’autoroutes d’ Europe et vise probablement le podium de la pollution des camions qui transitent par notre pays pour se rendre dans d’autres régions du continent.

Une grande ville sans grand projet

Intervention de Luc Bogaert dans la Nouvelle gazette :

« La Ville, si elle avait rentré ses dossiers à temps, aurait pu bénéficier de 23 millions d’euros de subsides. Cela prouve que la Ville a d’énormes difficultés à aller chercher des subsides et monter des dossiers. Nous sommes la 10e plus grande ville de Wallonie et nous n’avons pas de centre culturel, pas de maison de jeunes. La ville n’a pas la capacité de développer de grands projets. L’opération de rénovation urbaine ? Un bon projet lancé juste avant les élections mais pour lequel nous n’avons toujours pas eu la moindre promesse de subsides. »

Lire l’article complet

Share This